Blog

Modèle de mémoire en défense devant le tribunal administratif

Modèle de mémoire en défense devant le tribunal administratif

Uncategorizedno comments

9. en pratique, le gouvernement du Commonwealth est très puissant. Il dispose d`un pouvoir législatif en ce qui concerne les affaires étrangères et la défense ainsi que d`une longue liste d`autres sujets importants. L`une d`entre elles est la fiscalité. Cela a été, dans la pratique, la plus importante de toutes les puissances du Commonwealth parce qu`elle permet au gouvernement du Commonwealth d`être le principal collecteur de recettes en Australie. Ceci est réalisé par le prélèvement de l`impôt sur le revenu, l`impôt sur les gains en capital et la taxe sur les biens et services (taxe sur la valeur ajoutée). Les États dépendent des subventions du Commonwealth pour financer une grande partie de leurs dépenses. Cela confère au Commonwealth un contrôle substantiel sur les activités de l`État. L`éducation et la santé sont essentiellement des questions d`État en Australie. Cependant, de nombreux programmes d`éducation et de santé en Australie sont contrôlés par le Commonwealth parce que les États s`appuient sur les dépenses des fonds du Commonwealth et que ces fonds ne sont accordés que par le Commonwealth à condition qu`ils soient dépensés en conformément aux directives du Commonwealth. Le droit administratif contrôle l`activité gouvernementale de diverses manières. Premièrement, selon la Constitution du Canada, les élus peuvent adopter les lois qui s`y trouvent, pourvu que ces lois ne portent pas atteinte aux droits et libertés garantis par la Charte canadienne des droits et libertés et ne tentent pas de réglementer activité réservée à un autre niveau de gouvernement (voir paix, ordre et bon gouvernement). Les autorités administratives, en tant qu`organes inférieurs avec seulement l`autorité qui leur a été donnée, sont également soumises à ces limitations constitutionnelles.

19. il n`y a rien de nouveau dans les pays de droit commun concernant les tribunaux indépendants qui examinent la décision administrative sur leur fond. Ils existaient bien avant les années 1960. Cependant, il n`y en avait pas beaucoup. L`Australie avait des commissions d`examen des impôts. Les États australiens avaient des tribunaux qui examinaient les décisions relatives à l`aménagement foncier. Il y avait des tribunaux de tutelle et de santé mentale. Cependant, les années intermédiaires ont vu un nombre toujours croissant de tribunaux établis au Royaume-Uni, au Canada et en Nouvelle-Zélande. L`Australie ne faisait pas exception. Toutefois, l`Australie a adopté une nouvelle approche du problème. 43. une préclusion de la chose jugée sera soulevée en ce qui concerne toutes les décisions des juridictions australiennes.

En outre, une préclusion sera soulevée en ce qui concerne toutes les questions de droit ou de fait décidées dans le cadre d`un litige entre les mêmes parties. Toutefois, l`préclusion est une règle de preuve, et parce que les règles de preuve ne s`appliquent pas au Tribunal d`appel administratif strictement il ne peut y avoir aucune chose jugée ou autre préclusion. Même si l`préclusion était une règle de droit, elle ne fonctionnerait pas pour interférer avec la prise de décision administrative. 46. la législation régissant les décisions du Tribunal d`appel administratif exige que le Tribunal donne des motifs écrits pour les décisions qui comprennent les constatations de fait du Tribunal, ainsi que la référence aux éléments de preuve ou à tout autre document sur lequel la résultats sont fondés. Les décisions du Tribunal sont donc contenues dans des documents publiés qui se trouvent généralement entre 10 et 30 pages. Le troisième moyen de contrôle juridictionnel de l`action administrative porte sur l`équité procédurale. Les organismes administratifs doivent suivre la procédure appropriée pour arriver à leurs décisions. Dans certains cas, une loi ou un règlement prévoit les procédures de base qui régissent le processus décisionnel, comme l`avis qui doit être donné d`une audition et à qui, le droit d`avoir un avocat, le droit d`appeler des preuves et de contre-interroger les témoins. Lorsqu`une loi n`établit aucune procédure, les principes de common law s`appliquent pour garantir que toutes les personnes soumises à l`action gouvernementale sont traitées équitablement. Ce sont les principes de justice naturelle mentionnés précédemment.

Ils ont deux objectifs fondamentaux: veiller à ce que toute personne dont les intérêts sont menacés ait le droit de participer au processus avant qu`une décision soit prise, que ce soit par audition ou autrement; et que toute décision rendue par le Tribunal est impartiale et non biaisée. De plus, la Cour suprême du Canada a statué que l`équité procédurale incorpore les principes de justice fondamentale à l`article 7 de la Charte.

Comments are closed.

Leave a Reply